·         Détruisons la dictature de la spéculation.

o   P 33 nous vivons en dictature, fort sournoise de surcroît.

o   P 34 je ne souhaite passe abolir l’argent comme le Che ou hululer, pour rien, que mon ennemi c’est la finance. La finance c’est la banque et la banque sert à financer les projets d’investissement de l’économie réelle. On ne fera pas en revanche, la spéculation financière, voilà mon ennemi mortel.

o   P 35 la finance, la banque et l’argent doivent être réassignés à leur juste place. Une place subalterne et utilitaire.

o   P 36 ces injustices nous affectent tous et dégradent notre société. Elles rendent le riche indifférent et frustrent le pauvre.

o   P 37 il faut rendre la spéculation beaucoup moins attractive.[…] j’ imposerai la séparation réelle, c’est–à–dire comptable mais aussi juridique, des banques commerciales et des banques d’affaires.

o   P 38 je n’ hésiterai pas à nationaliser.