PATRIMOINES NATUREL ET CULTUREL

PATRIMOINES NATUREL ET CULTUREL

  LE RETOUR DU CITOYEN 110 (offres d’ emploi non satisfaites)

J’en appelle à une réflexion partagée et solidaire,  « patrimoniale « , de ce que nous avons en commun.

      LE RETOUR DU CITOYEN 110 (Suite) mais cela ne peut se faire qu’avec l’accord de tous. Car je ne cesserai jamais

de  croire  en  la  politique, en la République. La France se doit de porter au plus haut les valeurs de son triptyque que sont la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.

      LE RETOUR DU CITOYEN 110  (Suite)  Elle  le  doit  d’abord à son histoire, aux anciens qui se sont battus pour

qu’elle  ne perde pas son âme. Mais elle le doit surtout à ses enfants, à la jeunesse, au nom du vivre ensemble, comme une mère veille à l’union de sa famille.

      LE RETOUR DU CITOYEN 119  (Histoire  : la chute des Empires)

Évidemment , j’ étais loin de penser que l’époque moderne  me  ferait  assister  à  une similaire  »chute de nos certitudes » (l’ histoire comme mouvement perpétuel qui se répète inlassablement.)

      LA PAROLE DONNÉE 59 où sont donc passés ces médecins de campagne de ville,

ces enseignants et formateurs  sûrs de leur fait. Ces ouvriers, ces prêtres, ces sages  ! Où sont passés tous ces êtres éclairer par la patience de l’expérience et animés par le don de soi aux autres, sans calculs, sans cette nécessité de rentabilité qui nous étreint aujourd’hui ?

LA PAROLE DONNÉE 106 des exemples

la création de la maison de retraite Automne en Aspe, et d’Estivade Aspe Pyrénées, devenu un centre d’accueil et d’échange pour jeunes venant se réinsérer.

LA PAROLE DONNÉE 149 l’Institution patrimoniale du Haut-Béarn, Henri Ollagnon,

il avait une grande expérience des sujets très difficiles et douloureux, tels  ceux liés à la gestion de l’eau, des nappes phréatiques, des conflits d’usages. Selon lui ces sujets relèvent du bien public, c’est-à-dire de ce qui nous est commun à tous.  Chacun a par conséquent son mot à dire, mais il faut pourtant bien élaborer une méthode de travail et une stratégie commune pour sortir de l’immobilisme et éviter les conflits. C’est l’idée de la gestion patrimoniale de tout ce qui touche au vivant, de tout ces res nullius, c’est-à-dire tout ce qui a priori n’appartient à personne et dont nous sommes pourtant à la fois  garants et responsables .

LA PAROLE DONNÉE 166 les parcs naturels, Natura 2000,  la directive Habitat

: l’article 5  que j’appellerai un déni de démocratie où il est brillamment expliqué que tout ce qui ne sera pas accepté sera nécessairement imposé. L’article six, où l’on nous dit que dans nos territoires remarquables où l’on a su conserver nos ours , on ne pourra développer que des activités liées à la santé humaine et la sécurité publique. Le pastoralisme, la sylviculture,  l’hydroélectricité ne rentrent bien entendu plus dans ce cadre.